L'asphyxie érotique, une pratique BDSM dangereuse

L’asphyxie érotique est le fait de priver le cerveau d’un partenaire ou de soi-même d’oxygène dans le but d’en tirer un plaisir sexuel. Dans le cadre des relations BDSM, elle est pratiquée sous surveillance constante et nommée contrôle de la respiration. Merci Wikipédia. Elle permet en général d’offrir une belle érection et une excitation intense féminine lors de sa pratique.

Ce fétichisme présente de nombreux adeptes. Et cette pratique n’est pas sans dangers. En effet, les risques de suffocation sont réels. Surtout que les personnes s’adonnant à cette déviance utilisent différents matériaux tels que des cordes, des sacs plastiques, des combinaisons, … Cette pratique BDSM demande donc une certaine expérience pour être tentée dans une relative sécurité. Il est bon de rappeler que cette pratique sexuelle compte 100 à 250 morts rien qu’aux USA chaque année.

On a tendance à marginaliser les adeptes de cette pratique sexuelle. Pourtant, elle apporte un véritable plaisir à ses pratiquants. Considérée comme faisant partie des déviances sexuelles consensuelles délibérément risquées, elle n’est pas prisée par tous les adeptes du BDSM. Un fait qui pousse encore plus les adeptes à s’isoler et donc à accroitre les risques lors de l’asphyxie érotique. Si ils ressentent potentiellement davantage de honte, ils n’en délaissent pas moins sa pratique.

Il est aussi à noter que lorsqu’un accident mortel arrive, les familles, par honte, ont tendance à mentir à la police ou à accuser un sac plastique, un solvant volatile ou une revue porno donnant de mauvaises idées. Cela véhicule les clichés sur l’asphyxie érotique et empêchent d’avoir des statistiques fiables sur le sujet.

Voir aussi

L'automutilation